Langues régionales au bord du gouffre Agrandir l'image

Langues régionales au bord du gouffre

ISBN 978-2-36747-009-2

Nouveau

Thierry Kranzer
Ce livre nous rappelle qu'il est plus que jamais indispensable de revenir à nous-mêmes, à nos racines, à ce qui nous constitue car il n'y a pas d'universel sans particulier.

Plus de détails

18,00 €

En savoir plus

Ce livre a pour ambition d'offrir des pistes pour sortir les langues régionales de France de la clandestinité. Il appelle la France à mettre fin au monolinguisme institutionnel, signe d'une intolérance structurelle et d'une mentalité sur la défensive
La France doit prendre conscience des immenses avantages économiques et sociaux de ses langues et des identités qu´elles véhiculent. Officialiser les huit principales langues de France permettra de tourner le dos à une défiance pathologique à l’encontre de la diversité linguistique et de libérer un potentiel unique et inestimable de développement économique et social. Un aveuglement de civilisation nous a fait oublier que plusieurs des huit principaux « idiomes» de France sont aussi langues officielles ou nationales d’autres pays européens, et que le français n’est au départ qu’une langue régionale parmi d’autres.
La vérité des chiffres est cruelle : 97% des élèves concernés par une langue régionale en France n’ont pas accès à une éducation bilingue.

Né à Colmar, Thierry Kranzer est diplômé en sciences politiques, en anthropologie culturelle et en gestion d’entreprise, communication et marketing . Depuis le 2001, il est attaché de presse francophone au Siège de l’ONU, au sein du Département de l’Information.

Préface : Edouard Valmann
Broché
17x 24 cm
295 pages
ISBN 978-2-36747-009-2

Dessin de couverture: Pat Thiebaud www.lagitedulocal.com
Mise en page : Pascal Haffemayer
Couverture : Jean-Eric Balnoas http://balnoas.blogspot.com/

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Langues régionales au bord du gouffre

Langues régionales au bord du gouffre

Thierry Kranzer
Ce livre nous rappelle qu'il est plus que jamais indispensable de revenir à nous-mêmes, à nos racines, à ce qui nous constitue car il n'y a pas d'universel sans particulier.

Donnez votre avis