Le dernier des Stuart

ISBN 2-914855-23-0

Nouveau

Bonnie Prince Charlie
Just Jean Etienne Roy
Présentation et notes de Claudine Glot
Tout au long du Moyen Âge et de la Renaissance, l’Écosse parvint à préserver son indépendance face aux désirs de conquête de l’Angleterre.

Plus de détails

20,00 €

En savoir plus

Les deux royaumes se trouvent pourtant réunis lorsque Jacques VI d’Écosse, le fils de Marie Stuart, devient roi d’Ecosse et d’Angleterre. Après lui, les Stuarts règnent sur l’Angleterre jusqu’en 1688 : Jacques II, chassé de son pays pour des raisons politiques et plus encore religieuses, est alors remplacé par son propre gendre, Guillaume d’Orange.
Dès lors, les Stuart, aidés en cela par les rois de France, tentent à plusieurs reprises de reconquérir leur royaume, toujours en vain.
La dernière tentative, la plus généreuse et la plus romanesque, est celle que mène un prince de vingt-cinq ans, Charles Edouard Stuart. Plein de prestance et de courage, généreux et charmant, celui que les Écossais surnomment Bonnie Prince Charlie, débarque en 1745 sans armes et sans argent. Doué d’un intense charisme, il réussit cependant à convaincre les clans des Highlands de l’accompagner dans sa reconquête.

C’est le début d’une fantastique épopée qui d’août 1745 à avril 1746 mène les Highlanders et leur prince, d’abord "de victoire en victoire" jusqu’aux portes de Londres, puis les voit se replier jusqu’en Écosse où ils affrontent la terrible défaite de Culloden.
Après la bataille, et pendant que les Ecossais paient au prix du sang leur fidélité aux Stuarts, Bonnie Prince Charlie, traqué, mis à prix, fuit à travers les Highlands et les îles de l’Ouest, protégé par l’antique tradition écossaise pour qui la vie d’un proscrit est sacrée.
L’aventure se termine sur le rivage même où elle a commencé. Charles Stuart, débarqué d’un navire de Saint-Nazaire en 1745, rembarque sur un navire malouin en septembre 1746 et ne reverra jamais l’Écosse.

Édité pour la première fois en 1855, le Dernier des Stuart est ici complété par Claudine Glot d’une préface, de nombreuses notes et d’une importante postface qui replace l’insurrection de 1745-1746 dans son contexte historique, en Écosse, en Angleterre et en Europe. Claudine Glot insiste notamment sur la contradiction majeure de l’aventure du prince Stuart : pour les Écossais qui le suivirent, il s’agissait de rendre à l’Écosse son roi et son indépendance ; pour les Stuart, il s’agissait de reconquérir le trône du Royaume Uni. Elle met aussi en avant les terribles lendemains de la défaite du prince, pour les hommes et pour l’histoire d’Écosse. Malgré cela, il n’en reste pas moins que Bonnie Prince Charlie représente encore aujourd’hui une des figures emblématiques de la nation écossaise, aux côtés de Robert Bruce et de William Wallace.

Just Jean Etienne Roy (1794-1872) est l'auteur de plus d'une centaine d'ouvrages historiques et de biographies de personnages célèbres.

Claudine Glot a créé et préside le Centre de l’Imaginaire Arthurien  au château de Comper-en-Brocéliande. Elle est l’auteur de livres et d’articles consacrés aux légendes arthuriennes et celtiques.

  • Broché
  • 15,5 x 22 cm
  • 216 pages
  • Dessin de couverture : Yoran Delacour
  • ISBN 2-914855-23-0

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Le dernier des Stuart

Le dernier des Stuart

Bonnie Prince Charlie
Just Jean Etienne Roy
Présentation et notes de Claudine Glot
Tout au long du Moyen Âge et de la Renaissance, l’Écosse parvint à préserver son indépendance face aux désirs de conquête de l’Angleterre.

Donnez votre avis