Joseph Rossé 1892-1951 Alsacien interdit de mémoire Agrandir l'image

Joseph Rossé 1892-1951 Alsacien interdit de mémoire

ISBN 978-2-36747-025-2

Nouveau

Michel Krempper

Après Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945 , bien accueilli par la presse et le public, Michel Krempper s'attaque ici à la biographie d'un personnage-clé de cette histoire pour la période de l’entre-deux-guerres.

Plus de détails

20,00 €

En savoir plus

Après Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945 , bien accueilli par la presse et le public, Michel Krempper s'attaque ici à la biographie d'un personnage-clé de cette histoire pour la période de l’entre-deux-guerres. Celui qui,  lorsque l’Alsace porte au plus haut les revendications autonomistes, a occupé la position la plus éminente : député de Colmar, Joseph Rossé, porte-voix de la Volkspartei, le principal parti alsacien (chrétien-démocrate). Né en 1892 à l’époque du Reichsland Elsaß-Lothringen dans le Sundgau Welsche,  c’est cependant à Colmar qu’il exerce ses diverses fonctions et responsabilités : enseignant, syndicaliste chrétien, puis après son injuste éviction de la fonction publique, rédacteur en chef du principal quotidien catholique alsacien, l’Elsässer Kurier, directeur des éditions Alsatia, conseiller général du Haut-Rhin et surtout député, à qui ses électeurs colmariens accorderont par trois fois leur confiance. C’est également à Colmar qu’il vivra pendant l’annexion de l’Alsace par le Troisième Reich.
J.Rossé aidera des milliers de compatriotes persécutés par les nazis – emprisonnés politiques comme Robert Schuman le futur « père de l’Europe », menacés de déportation, condamnés à mort, otages pris par centaines- en utilisant l’aura dont il disposait aux yeux de l’occupant du fait de ses deux incarcérations sous la troisième République comme autonomiste.

Le lecteur est aussi introduit, à partir de sources irréfutables, au cœur de la résistance anti-hitlérienne allemande qui aboutira à l’attentat du 20 juillet 1944 contre le Führer. On mesurera mieux l’injustice de la décision totalement politique subie par Joseph Rossé en  1947 quand  un tribunal de l’épuration le condamnera à la prison. Malade, il y décédera prématurément à 59 ans.Il aura passé 2 450 jours de sa vie en prison. C'est ce qui choqua les milliers de Colmariens venus en 1951 se bousculer  aux obsèques de leur ancien député.

 Préface : Andrée Munchenbach, ancienne conseillère générale du Bas-Rhin, ancienne adjointe au maire de Schiltigheim, présidente du mouvement alsacien Unser Land.

Michel Krempper , diplômé de l'Institut d'études Politiques de Stasbourg,économiste et politologue se consacre depuis sa retraite à la recherche historique et généalogique.

En vente en  librairies, maisons de presse, grandes surfaces et sur le site yoran-embanner.com

Broché

17x24 cm

440 pages

ISBN 978-2-36747-025-2

Mise en page et couverture : Jean-Eric Balnoas  balnoas.blogspot.fr

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Joseph Rossé 1892-1951 Alsacien interdit de mémoire

Joseph Rossé 1892-1951 Alsacien interdit de mémoire

Michel Krempper

Après Aux sources de l’autonomisme alsacien-mosellan 1871-1945 , bien accueilli par la presse et le public, Michel Krempper s'attaque ici à la biographie d'un personnage-clé de cette histoire pour la période de l’entre-deux-guerres.

Donnez votre avis