.

Témoignages et biographies

Dans cette rubrique, vous trouverez des récits de vie autobiographiques, des vies "communes", dans laquelle les anciens retrouvent leur jeunesse, et les plus jeunes découvrent la vie d'avant.

Mais aussi, des biographies de musiciens, poète et militants bretons, mais aussi flamands, alsaciens, etc.

Retrouvez ici tous nos livres témoignages et biographies

Filtres actifs

28,44 €

Un livre de témoignages passionnant sur la vie, la langue bretonne, le travail et l’imaginaire de l'île de Sein.

11,37 €

Alain-Gabriel Monot

9,48 €
Eric Vanneufville
12,32 €

Marie Hart

Un autre regard sur l'annexion de l'Alsace en 1918.

12,32 €

Das verbotene Buch der Marie Hart!

17,06 €

Yann-Fañch Kemener

L’histoire tragique et singulière d’un homme englouti par  la Grande Guerre.

14,22 €

Le Sale Petit Breton, de Fañch CLEAC'H
Années de pensionnat en Cornouaille de 1947 à 1954.

Deuxième volet d'une trilogie.
Un témoignage passionnant et émouvant des années d'après-guerre dans une Bretagne en quête de « modernité ».

Retrouvez la première partie "Oh, la sale petit Breton" de 1940 à 1950.

15,00 €
Yannick Quénéhervé
Souvenirs d'un leader ouvrier de la SBFM
(Société Bretonne de Fonderie et de Mécanique)
5,69 €
un breton redécouvrant la bretagne
Michel Treguer
En 1922, le jeune Roparz Hemon, étudiant à Paris, s'appelle encore Louis Nemo. Des cours de langue et de civilisation celtiques à la Sorbonne lui font mesurer l'ampleur du mensonge de la république.
14,22 €
entretiens avec Carlos Núñez
Salvador Rodriguez
Adapté du galicien par Elisabeth Laconjarriat-Cléran
14,22 €

Oh! Le sale Petit Breton de Fañch CLEAC'H

Une enfance bretonne en Cornouaille.

Édité pour la première fois en juin 2006, le récit de l'enfance de Fañch Cléac'h a déjà passionné plus de cinq mille lecteurs. Sans doute, beaucoup d'entre eux y ont-ils reconnu en de nombreux points, leur propre jeunesse.

Deuxième volet à lire également : Le Sale Petit Breton de 1947 à 1956.

14,22 €
Alain Coviaux
Avec pudeur et sincérité, l'auteur raconte ses vacances en Bretagne dans un penn-ti devant le Château de Suscinio - ce qui explique le visuel du château sur la 1ère de couverture - à une époque (1960) où les touristes étaient peu nombreux.