.

GIRAUDON Daniel

Daniel GIRAUDON

Daniel Giraudon est né à Binic en 1944 où il passe son enfance et son adolescence à la limite entre Pays Gallo et Pays bretonnant. Ses parents parlent volontiers, ce que l’on appelle en son temps « le patois » qu’il apprend donc de manière naturelle et qu’il entretient dans la campagne de Pordic. Il effectue ses études secondaires au lycée Anatole Le Braz à Saint-Brieuc où il s’initie au breton en suivant quelques cours donnés bénévolement par Pierre Lavanant, instituteur au Petit lycée, militant d’Ar Falz. Il fait ses études supérieures d’anglais dans les universités de Rennes et de Brest. Nommé professeur d’anglais au lycée Le Dantec de Lannion en 1969, il découvre le Trégor où la langue bretonne est encore très vivante Avec ses élèves et leurs parents, il apprend le breton populaire qu’il perfectionne en faisant la connaissance notamment de Jules Gros (1890-1992). S’instaure alors entre eux une grande amitié et pendant une vingtaine d’années, il rend des visites hebdomadaire à l’auteur du Trésor du breton parlé. Il rencontre aussi sur ce secteur trégorrois de nombreuses personnes attachées à la langue bretonne, Anjela Duval, Yvette an Dred, Roger Laouenan, Maria Prat et les acteurs des Beilhadegoù Bro Dreger, Yann-Bêr Piriou, Fañch Peru, Loic Kervoas, Yann-Bêr Montrer... et tous ceux dont le breton est la langue naturelle.
Dès son arrivée à Lannion, il mène des enquêtes de terrain à la recherche des traditions orales dans la mémoire des anciens. Il tient son vieil ami de Locquémeau au courant de ses découvertes qui lui en précise le contenu.

C’est alors qu’il obtient un détachement dans le supérieur à l’IUT de Lannion (1989-1999) où il enseigne l’anglais et prend la responsabilité des relations internationales. C’est alors qu’il s’inscrit à la faculté des lettres de Brest au diplôme d’Etudes celtiques. Puis, il entreprend une thèse de doctorat sous la direction de Jean-Michel Guilcher soutenue en 1982. Chansons de langue bretonne sur feuilles volantes et compositeurs populaires, un chanteur-chansonnier, Yann  ar Gwenn. 

Il saisit l’occasion qui lui est donnée de postuler à l’Université de Bretagne Occidentale et obtient le poste de Maître de conférences puis de  Professeur de breton dans la section de celtique (1999-2006). Il dirige des thèses, participe à des colloques, donne des interviews et conférences et entre dans l’équipe de recherche du CRBC dont il fait toujours partie comme professeur émérite.

Au cours de sa carrière, il publie plusieurs livres et nombreux articles sur la culture bretonne dans des revues scientifiques ou de vulgarisation. Il collabore au journal en breton Pobl Vreizh (UDB). En 2000, il sort le premier volume de Traditions populaires de Bretagne, Du coq à l’âne (Éditions ArMen), pour lequel il obtient un prix FR3 (réédité par Yoran embanner en 2013). Cet ouvrage sera suivi de plusieurs autres dans cette collection qui sont le fruit de ses patientes recherches sur le terrain en Haute et en Basse-Bretagne, dont une longue étude sur les croyances et légendes relatives à la mort en Bretagne et pays celtiques, Sur les chemins de l’Ankou. (2012,Yoran embanner).

En retraite en 2006, il poursuit ses activités culturelles et militantes pour la défense du breton et du gallo.
Il anime pendant six ans (2008-2013) des causeries publiques mensuelles en breton à Ploumilliau avec les associations culturelles « Minrann » et « Hentoù Kozh ». En 2013, il reçoit le Prix du Gallo décerné par « Bertaegn Gallèz » dans la catégorie Gallophone de l’année. Actuellement, il poursuit encore ses recherches et publie des articles dans divers médias. 

En cette année 2020 marquée par la crise sanitaire, il publie La Clef des Chants (Yoran embanner).
Il s’agit d’une recherche au sujet de ces chants populaires si caractéristiques, les gwerzioù, transmis par oral sur parfois de très longues durées dont il a pu recueilir des versions en Trégor de la bouche même des anciens. Il décrit sa démarche, ses contacts avec les chanteurs et, à l’aide des collectes de ses prédecesseurs, il cherche à montrer dans quelle mesure ce qui est relaté dans ces chants populaires peut servir la petite histoire des villages bretons.  

Retrouvez Daniel sur http://danielgiraudon.weebly.com

Filtres actifs

Du Chêne au Roseau
Du coq à l'âne
Jules Gros (1890-1992) Trésor du Breton Parlé
Sur les Chemins de l'Ankou
26,54 €

Daniel Giraudon

Ce nouvel ouvrage de Daniel Giraudon intéressera les passionnés et les curieux de la tradition musicale de Bretagne mais aussi les ethnologues.

31,28 €

Daniel Giraudon

Histoires des plantes, des fleurs, des buissons et des arbres
C'est le beau poème de Fañch Peru, Bleunioù gouez ma bro ("Fleurs sauvages de mon pays") qui nous introduit avec délicatesse et émotion dans un monde quasi oublié.

27,49 €

Daniel Giraudon et Yann Riou
En dehors des travaux de Sébillot, le domaine maritime a été négligé par les folkloristes du XIXe, plus attirés par le monde rural. Daniel Giraudon , bien connu pour ses ouvrages sur les traditions populaires de Haute et de Basse-Bretagne s'est intéressé depuis longtemps à ce monde méconnu.

27,49 €

Daniel Giraudon et Yann Riou
A parcourir ce volume, on entendra la voix des hommes et femmes du bord de mer décrire un rude environnement dans lequel humains et animaux partagent tempêtes et coups de soleil.

33,18 €

Daniel Giraudon
En voilà un qui est tombé dans le chaudron des histoires il y a bien longtemps. Une époque où les animaux parlaient. Et en ce temps les humains comprenaient leur langage et les traduisaient en paroles et chansons, en vers , en comptines et en ritournelles.

7,22 € 14,22 €

Daniel Giraudon.
Textes réunis et présentés par Daniel Giraudon
Supplément au Dictionnaire breton-francais
Tous ceux qui s’intéressent à la langue bretonne connaissent le Trésor du breton parlé dont on trouvera ici la quatrième partie qui n’était plus disponible en librairie.

15,68 € 33,18 €

Daniel Giraudon

Croyances et légendes de la mort en Bretagne

Daniel Giraudon, bien connu pour ses ouvrages sur les traditions populaires de Bretagne , a cette fois enquêté, plus d'un siècle après Anatole le Braz, sur les croyances et légendes de la mort en Bretagne.