.

Liberté, Égalité ... Déportées!

Liberté, égalité... Déportées ! de Anne Marie Hils (traduction de Jean Louis Spieser)                                   

Ce livre est un petit évènement.
En effet, c'est la première fois depuis 1918 que nous avons un autre point de vue que celui de l'histoire officielle: celui d'une Alsacienne qui se sent profondément allemande. Pour elle, les Français sont des envahisseurs. Elle a une dévotion pour le Kaiser qui n'a rien à envier à celle d'un Anglais pour la reine Elisabeth II. 
Qui était Anna Maria HILS ?

12,32 €
Quantity:

  • Paiement Sécurisé (Carte Bancaire - Paypal - Chèques) Paiement Sécurisé (Carte Bancaire - Paypal - Chèques)
  • Livraison Rapide (Gratuite pour +30€ de commande) Livraison Rapide (Gratuite pour +30€ de commande)
  • Service Client (Joignables au 06 61 23 47 88) Service Client (Joignables au 06 61 23 47 88)

Liberté, égalité... Déportées ! de Anne Marie Hils (traduction de Jean Louis Spieser)   

Anne-Marie Hils a écrit ce livre à chaud.
Il a été édité en 1918, en allemand. Jean-louis Spieser, lui aussi alsacien, l'a traduit en français. 

Anne-Marie est une jeune femme attachante, romantique, la sensibilité à fleur de peau mais aussi un caractère bien trempé: elle est allemande, point barre!

Le terroir de Thann a été conquis dès 1914 et les Français y ont pratiqué de suite le nettoyage ethnique... et politique. Les habitants qui avaient le malheur d'avoir un parent allemand ou parce que Alsaciens, se considéraient comme allemands, ont été déportés. Ils ont failli être lynchés par des foules hystériques en gares de Besançon et de Clermont-Ferrand, avant d'arriver à La Chartreuse au Puy-en-Velay, un ancien couvent transformé en prison. Ce témoignage sentimental et ... patriotique d’une enfant d’Alsace est un document rare car il contredit le roman national qui prétend qu’en 1914, l’Alsace tout entière attendait l’arrivée des  Français, un drapeau tricolore à la main. Ce fut  vrai pour certains, mais pas pour une bonne partie de la population. Plus d’un siècle après, il est temps de cesser de nier l’existence de ces hommes et de ces femmes qui, tous, aimaient leur Heimat.

Précision historique
Le traité de Francfort de 1871, cosigné par la France et l’Allemagne précisait que l’Alsace était allemande « à perpétuité ». En 1918, la France annexait la totalité de l'Alsace-Moselle, contrairement au droit international, sans référendum. On peut penser que, si référendum il y avait eu, la majorité des Alsaciens auraient préféré rester allemands.

En annexe
Le traducteur tire de l’oubli le père de l’autrice, Karl Hils, le statuaire talentueux de la collégiale de Thann. La raison de son bannissement de la mémoire collective ? Il a certes embelli la ville mais il était né en Forêt-Noire sur la mauvaise rive du Rhin ... 

En vente en  librairies, maisons de presse, grandes surfaces et sur le site yoran-embanner.com

Contact traducteur.
jl.spieser@orange.fr
Tél 03 89 71 93 62

Broché
15,5x22cm
256 pages
Illustrations noir et blanc                        

ISBN 978-2-36747-085-6

Références spécifiques

Soyez le premier à commenter cet article.